Press "Enter" to skip to content

The Penelopes : « We are over the moon ! »

Découvert par la planète curiste il y a 4 ans grâce à un remix bien senti de Just Like Heaven, le duo français electro expatrié à Londres est l’invité surprise du Meltdown de Robert Smith. Interview !

Lana Del Rey, Pet Shop Boys, Alt-J, Asia Argento, Prada, agnès b., Jean-Charles de Castelbajac… Que ce soit pour des remixes, de la musique de film ou des bandes-sons, The Penelopes (aka Axel Basquiat et Vincent T.) ont accroché quelques jolis noms à leur tableau de chasse. Et parmi ce noms, bien sûr, The Cure.

Mais ce nom là, ils sont allés se le chercher tous seuls comme des grands. C’est en 2014 qu’ils remixent Just Like Heaven. Le résultat est redoutable d’efficacité. Lumineux et acidulé, il ferait danser un parcmètre.

Une relecture qui n’est pas restée inconnue bien longtemps. Jusqu’à venir titiller les oreilles de Robert Smith himself, qui apprécie. 4 ans plus tard, alors qu’il a en charge la programmation du Meltdown Festival (15-24 juin 2018), la tête pensante (et ébouriffée) de The Cure se fend d’une lettre invitant les deux froggies à apporter leur french style à l’événement. Il écrit « J’espère de tout mon cœur que vous pourrez répondre positivement à cette invitation ». Avant de conclure, bienveillant : « Mais sachez bien que même si vous ne pouvez pas, je vous aimerai toujours ». On imagine facilement ce que cette phrase a provoqué chez les deux intéressés, fans de longue date… Mais pour tout savoir, rien ne vaut quelques questions… Et c’est Axel qui s’y colle…

Bon… ça fait quoi de savoir qu’on est le seul groupe français invité au Meltdown Festival par Robert Smith himself ?
C’est vraiment super curieux. Super beau. Nous venons d’une ville très morne de banlieue. Nous avons grandi dans le même HLM et ados, nous sommes tombés amoureux des Cure mais on n’avait aucune perspective dans nos vies. Tout était triste autour de nous. Dans un certain sens, nous avons gardé une grande mélancolie en nous. On se bat avec la musique pour ce sortir de la morosité. Être invités par The Cure, venant d’où on vient, de ce monde sans espoir, c’est comme expérimenter pour une fois le vrai bonheur.

Avez-vous été surpris de cette invitation ?
Oui ! OUI ! Robert avait juste fait un tweet il y a 3 ans pour nous féliciter du remix de Just Like Heaven. Il nous avait super gentiment inviter à leur gig à l’Eventim Apollo et là, il invite le groupe à jouer LIVE.C’est mortel !

The Penelopes : Axel Basquiat & Vincent T.
The Penelopes : Axel Basquiat & Vincent T.

Grâce à l’article des Inrocks, on sait que la réception de la lettre de Smith a entraîné des hurlements, des larmes et une bonne partie de picole. Mais vous lui avez répondu quoi ?
Tu sais.. On reçoit une chiée d’e-mails par jour., qu’on traite avec plus ou moins d’urgence.. . Mais là, quand j’ai vu le pop up du message « The Penelopes at Robert Smith’s Meltdown » sur mon téléphone. J’ai tout de suite capté ! En fait, j’ai failli répondre a la question « Êtes-vous dispo » en 30 secondes : « OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII »…. Mais finalement, j’ai hurlé un bon coup, pleuré, j’ai appelé Vince et on a attendu presqu’une heure que l’émotion retombe pour répondre de façon plus posée… On lui a dit « We are over the moon! ».. Qu’ on été super honorés… Qu’on était super disponibles… Qu’on l’aimait !

Vous avez prévu d’aller voir des concerts pendant ce Meltdown ? Y-a-t-il des groupes que vous êtes impatients de découvrir ?
On a surtout envie de revoir My Bloody Valentine, Mogwai qu’ on adore.. On a surtout envie de voir Cureation qui s’annonce colle un truc de fou… Sinon, On a lâché NIN depuis longtemps mais curieusement, on voudrait les revoir.. On n’a pas trop eu le temps de checker les plus petits groupes comme nous, pour être honnête.

Il va ressembler à quoi votre set au Meltdown ? Vous préparez des choses spéciales ?
Huuuummm… On a un tout nouveau groupe live avec une batteuse et un nouveau bassiste /guitariste donc on va assurer et pas tenter trop d’inédits.. On va probablement jouer les 2-3 prochains singles pour la première fois, faire une reprise de Bowie, This is not America

Traditionnellement, on distingue 2 types de fans de The Cure : ceux qui les ont découvert par le biais des chansons « noires » et ceux qui l’ont fait via les chansons pop. Vous vous rangez dans quelle catégorie ?
Venant d’où on vient, on ne peut que les avoir découvert par un media un peu mainstream.. Donc, en gros on a entendu un single à la TV mais ensuite, on a directement investigué et nous sommes allés directement vers la trilogie et Disintegration… Ceci dit, je me rappelle qu’avec Vince, au début on avait scotché sur des singles un peu bizarre type Catch sur Kiss Me Kiss Me Kiss Me. On chopait tous les disques à la médiatheque de notre ville de banlieue.

Les fans de The Cure vous ont découvert avec le remix de Just Like Heaven. Prévoyez-vous de faire un autre remix du groupe ? Si oui lequel ?
Non. A priori..non… Trop de pression. Même si ce remix etait un exercice « récréatif » apres avoir tourné avec notre première sortie en Angleterre, nous avons beaucoup hésité à le sortir car nous sommes de gros fans de The Cure et on s’était mis une pression… C est le seul remix non autorisé qu’on ait fait avec le bootleg de Bowie Let ‘s dance. Ça a pris direct en UK et sur la west coast des USA. Les français n’ aiment pas trop car c est trop bizarre, pas assez conservateur haha 🙂

Petite question qui me taraude sur les remixes : est-on obligé d’aimer l’artiste qu’on remixe ?
Huumm.. En général, oui… Vraiment. Ou quand on n’aime pas, on l’accepte quand on se dit, « tiens, ça va être une combinaison bizarre, qui va nous étonner » . C’est une tarte à la crème mais nous aimons surtout les surprises… On vient pas du tout de ce monde de l’électronique et des remixes.. Et c’est pour ça qu’on en a fait un moment donné. Maintenant, on en fait beaucoup moins. Car on s’amuse moins…

The Penelopes, fans de The Cure
The Penelopes, fans de The Cure

Ok, vous êtes fans de The Cure… Mais il y a certainement d’autres groupes/artistes que vous appréciez. Lesquels ?
Beaucoup d’indie pop à la base, post punk (Gang of 4, Joy Division ), dream pop (Cocteau Twins, Slowdive)… Je suis un énorme fan de Leonard Cohen, de Nick Cave et Tindersticks …. Ça, c’est notre background.. Mais ensuite, on estime que nos héros sont allés au bout du rock’n roll donc on préfère mélanger les choses, expérimenter des choses qui ne sont pas dans notre background… Mettre de l’ électronique avec des drums disco et des riff new wave… Des textures de synthés analogiques avec des ebow comme dans nos prochaines bande-sons..on aime le côté prod « edgy », ce truc que cherchait toujours Bowie… Etre pop mais en étant un peu bizarre dans la prod…chercher dans les territoires qu’on ne connaît pas, ceux dont on n’a pas le lexique

Question « Highlander »… (car « il ne peut en rester qu’un… ») : si vous ne deviez choisir qu’un seul titre de The Cure, quel serait-il ? Et quel album ?
Franchement, c ‘est impossible !! Il y a deux jours, on passait des disques dans une expo… (NDLR : l’expo de Richard Bellia dans le magasin agnès b. à Londres). On a mis que des b-sides, raretés qu’on aime et en faisant notre sélection, on tombait des nues devant la qualité des chansons.. On adore aussi The Glove.. « mr alphabet says »… Je crois que l’album préféré de Vince est Faith.. Je pense que le mien est Pornography si on peut difficilement… « résumer »..
J’ai toujours beaucoup de mélancolie quand je repense au choc que j’ai eu en découvrant Three Imaginary Boys.. Cet album au son grêle, fragile mais tout de même punk sans la testostérone . C’était une pose qui n’existait pas dans le rock.. ce côté fragile.. « Another day », « Fire in Cairo ».. Y avait ce côté résigné, pur, amateur ..

Vous travaillez actuellement sur votre prochain album, A Collection Of Dance Songs for Loners avec plusieurs collaborations. Vous avez demandé à Robert Smith ? Ce serait un juste retour des choses : il vous invite, vous l’invitez… 😉
Haha! it would be « just like dream »! ❤

 

The Penelopes Live / Sunday Surprises Part 1
Southbank Centre / Royal Festival Hall Riverside Terrace, Level 2
17 juin 2018 à 17h
Entrée gratuite
(+) d’infos ► www.southbankcentre.co.uk/whats-on/129531-sunday-surprises-part-1-2018#events

The Penelopes
The Arrogance of Simplicity (LP)
Sorti en 2007
Citizen Records

En savoir (+)
Aller sur le site web officiel de The Penelopes

Lire également :

Abonnez-vous à la newsletter de Pictures of Cure et ne ratez aucune info !

Un service proposé par FeedBurner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Pictures of Cure • 2001-2018 • Tous droits réservés