Press "Enter" to skip to content

Reeves Gabrels parle de The Cure dans une interview

Reeves Gabrels - Photo Carl Byron Batson

Très discret depuis son arrivée dans The Cure, Reeves Gabrels a donné une interview pour le magazine en ligne Trebuchet.

Si la plupart des questions concernent sa carrière, et notamment sa rencontre puis son travail avec David Bowie, il aborde également son rôle au sein de The Cure ainsi que le futur du groupe au travers de 3 questions qui lui sont posées :

  • The Cure enregistre depuis plus de 30 ans. Avez-vous appris tout leur catalogue de titres ?
  • Pouvez-vous ajouter votre touche personnelle ou jouez-vous fidèlement les versions originales ?
  • Est-il prévu que vous écriviez de nouveaux titres avec The Cure ?

Et voici résumées en 6 points les réponses de Reeves Gabrels :

  1. Quand il a rejoint The Cure en 2012 pour le SummerCure, il a appris 54 chansons. Puis lorsque Robert Smith lui a proposé d’intégrer le groupe à part entière, il en a appris le double. Aujourd’hui, il peut jouer environ 100 chansons du catalogue de The Cure, de quoi jouer un set beaucoup plus long que celui permis par les festivals. L’année dernière, à Mexico, le groupe a joué 4 h 20 et pourtant ils n’ont pas passé en revue tout leur répertoire.
  2. Il dit avoir un gros classeur où il archive tout (NDLR : il ne le précise pas mais il parle certainement des partitions) si jamais une chanson doit être jouée pendant des répétitions.
  3. Il essaie de rester fidèle au son des titres originaux mais apporte parfois sa touche personnelle. En fait, il précise savoir quelles parties des chansons doivent être jouées fidèlement, et il a parfois envie d’insuffler du renouveau à ces titres, ce qu’il fait parfois. Il précise que 50 %  du temps il colle aux partitions originales, que 25 % il essaie de les enrichir et que les 25 % restants Robert Smith lui fait confiance pour savoir quoi faire (NDLR : est-ce à dire des improvisations ?).
  4. Il est content quand les autres membres du groupe font « Ooh » parce qu’il a trouvé un moyen de leur donner la chair de poule (NDLR : par son jeu, un nouveau son, etc.)
  5. Pour lui, une des raisons pour laquelle des artistes ont fait appel à lui est qu’il est capable d’amener un peu de folie et de surprise sans pour autant effrayer les fans de la première heure.
  6. Enfin, il indique qu’avec The Cure il y a toujours des projets de prévus mais que ce serait à Robert Smith de répondre. Il comprend l’inquiétude des fans mais il ne pense pas qu’ils aient à s’inquiéter. Pour lui, The Cure est bien vivant et en bonne santé. Mais encore une fois, il précise que ce n’est pas à lui de parler de cela, que Robert préfère s’en occuper car c’est « son » groupe. Il ne veut pas être « ce type » (NDLR : sous-entendu celui qui donne des infos à la place du grand chef…).

Bref… Reeves Gabrels s’est bien intégré et suit à la lettre les règles de vie du groupe (dictées par Robert Smith) : il a appris ce que Smith lui a demandé d’apprendre, il fait ce que Smith lui dit de faire, il improvise un peu mais pas trop et il sait quand il faut se taire…

Lire également :

Abonnez-vous à la newsletter de Pictures of Cure et ne ratez aucune info !

Un service proposé par FeedBurner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Pictures of Cure • 2001-2018 • Tous droits réservés