Press "Enter" to skip to content

Disintegration Deluxe Edition

Jamais une version deluxe n’aura fait autant parler d’elle. A juste titre, Disintegration fait partie du meilleur de The Cure. Avec cet album, le groupe a atteint son apogée musicale et a rempli les stades outre-Atlantique dans une tournée marathonienne : le Prayer Tour.

Massive Attack – Heligoland

Voilà. Le cinquième. Fallait pas être impatient. Je parle des fans bien sûr, pour les autres c'était un peu plus facile. Sur les affiches, les critiques toujours très perspicaces font d'office la parenté avec Mezzanine. Mouais c'est facile mais pas faux... Effectivement c'est du Massive Attack, pour ça pas de doute. Mais justement. L'absence de doute a tendance à réduire la surprise à peu de chose et les critiques, d'office dithyrambiques, gonflent autant qu'elles fatiguent.

Tim Burton / Alice In Wonderland

En soi, un nouveau film de Tim Burton est toujours un événement tant il parvient à renouveler l'univers romantico-goth-baroque qui fait le charme et l'intérêt de ses réalisations. Burton s'est fait un nom et une réputation en proposant au public des histoires bien alambiquées, supportées parfois par des ambiances morbides qu'on ne pensait pas vraiment destinées au grand public.

Depeche Mode – Sounds Of The Universe

« Leurs meilleures années sont derrière eux »… C’est en ces termes qu’on pourrait parler de Depeche Mode (comme beaucoup d’autres groupes des eighties qui ont survécu, y compris The Cure…). Pourtant, depuis « Ultra » (1997) qui fut l’album ayant signé le retour du groupe sur le devant de la scène (sans Alan Wilder, ce qui en soi est déjà une belle performance), Dave Gahan et ses deux acolytes ont toujours su se renouveler pour conserver un intérêt auprès de leurs fans. Et voici que débarque « Sounds Of The Universe », 12ème album studio…

4:13 Dream

Le voici le voilà, le tant attendu nouvel album de The Cure. Que l’attente fut longue depuis son annonce en 2005 lors d’une conférence de presse à Bénicassim (rappelons que la qualité première du fan de Cure est la patience…)

Hypnagogic States [EP]

Vous n’en avez pas rêvé et pourtant Robert Smith l’a fait. Un mini EP de remixes pour faire patienter les fans en attendant le 28 octobre, date de sortie prévue pour 4:13 Dream.
Alors... que fallait-il attendre de cet "Hypnagogic States" ? On savait dès l’origine que cet EP ne serait pas un chef d’œuvre. Dès lors le choix est simple : déception ou agréable surprise ? Voyons cela...

Single #4 | The Perfect Boy

Ultime étape de cette chevauchée nous menant au mois d’octobre ( puisque entre temps nous aurons droit à un incontournable et nécessaire mini EP de remixes...) "The Perfect Boy" est sans conteste le single le plus attendu. Car de tous les nouveaux titres joués live (hormis "Underneath the Stars" hors catégorie...) ce fut celui qui séduisit le plus.

Single #3 | Sleep When I’m Dead

3ème chapitre de la saga estivale des singles, "Sleep When I’M Dead" est, tout comme ses prédécesseurs, connu des fans puisque largement joué sur la tournée. Restait à savoir si la version "mix 13" allait séduire. Et la réponse serait plutôt oui.

Pictures of Cure • 2001-2018 • Tous droits réservés